Aller au contenu. | Aller à la navigation


Outils personnels

This is SunRain Plone Theme
Vous êtes ici : Accueil / Ressources et démarches / Projets lycée / inspiration / Naissance et élaboration de l'écriture : travail / inspiration

Naissance et élaboration de l'écriture : travail / inspiration

Cette séquence invite l'élève à réfléchir sur le travail de l'écrivain en montrant l'importance de l'inspiration ( sources et formes) dans le travail de l'élaboration de l'oeuvre. Il est amené à l'éprouver lui-même en se mettant en situation d'écriture à contraintes . C'est enfin une réflexion sur l'évolution de l'image de l'artiste à travers la littérature.

 

Par Sébastien HEBERT - Lycée Auguste BEHAL à Lens

Problématique et objectifs

Pré-requis :

Cette séquence peut facilement se situer en début d’année car elle ne nécessite pas de connaissances préalables particulières et constitue une approche diversifiée de la réflexion sur la genèse de toute création.

Problématique :

Comment faire comprendre aux élèves la diversité des regards portés sur l’acte créateur (de l’enthousiaste au « faiseur ») et les répercussions esthétiques et idéologiques de l’antithèse inspiration - travail.

Objectifs :  
Lecture
  • S’initier à la lecture analytique d’un texte (pratique de la lecture tabulaire),

  • Eclairer les notions de genres et de registres (particulièrement lyrique et pathétique),

  • Repérer pour chaque genre rencontré (poétique, narratif et discursif) les éléments formels généraux caractéristiques et rendre sensibles les élèves à la notion de style et d’interdiscursivité (fusion des genres),

  • Distinguer différentes théories de l’inspiration et dépasser l’alternative Travail - Inspiration,

  • S’interroger sur les lieux et les sources de l’inspiration,

  • S’interroger sur les rapports entre art et réalité : de la mimèsis passive de Platon à la surréalité universelle de Breton,

  • Confronter les différents regards sur la définition de l’artiste,

  • Introduire la séquence sur la période romantique et la réaction réaliste,

  • Préparer la séquence sur le surréalisme

Ecriture
  • Réaliser un texte d’invention sur les conditions d’écriture d’une réalisation personnelle,

  • S’initier à l’écriture du texte d’invention de type argumentatif (préface),

  • S’initier à la méthode et à l’écriture du commentaire littéraire,

  •  Pratiquer l’écriture à contrainte grâce à l’outil informatique (réseau),

  •  Proposer, sur traitement de texte, le sommaire de la séquence.

Oral
  • Présenter une lecture analytique d’une image.

  • S’entraîner à la lecture analytique d’un texte

 

Corpus de la séquence :

Lectures

Evaluations écrites et orales

Prolongements

  • Platon, Théorie de l’inspiration, Ion,
  • Virgile, extrait de Géorgiques,
  • Du Bellay, extrait des Regrets,
  • Ronsard, extrait de Sonnets pour Hélène,
  • Poussin, L’inspiration du poète,
  • Rembrandt, L’artiste dans son atelier,
  • Diderot, extrait de Dorval et moi,
  • Fragonard, L’inspiration,
  • Musset, Extrait de La Nuit de Mai
  • Hugo, préface des Contemplations
  • Flaubert, extrait de la correspondance avec Louise Colet +extraits de Mme Bovary
  • Baudelaire, extrait des Petits poèmes en proseLe Confiteor de l’artiste,
  • Rimbaud, lettre du voyant + extrait de Une saison en Enferl’Alchimie du verbe + PoésiesMa bohème,
  • Moreau, OrphéeHésiode et sa muse,
  • Manet, Portrait de Zola
  • Zola, extraits de L’œuvre,
  • Courbet, L’atelier du peintre
  • Rilke, extraits des Lettres à un jeune poète
  • Tzara, extrait de Sept manifestes dada,
  • Claudel, extraits des Cinq grandes odes + Positions et Propositions,
  • Breton, extraits du Manifeste du surréalisme +L’amour fou,
  • Eluard, extrait de Capitale de la douleur,
  • Derain, Le peintre et sa famille,
  • Sartre, extrait des Mots,

Ecrit :

  • Questions d’analyse et d’interprétation sur différents textes,
  • Travail d’écriture d’invention : écrire un texte narratif évoquant une expérience de confrontation à l’écriture (cf. détail des séances)
  • Rédaction d’une préface pour Le chef-d’œuvre inconnu,
  • Rédiger des paragraphes de commentaire littéraire,
  • Modules : jeux d’écriture avec l’outil informatique (cf. détail des séances)
  • Réaliser le sommaire détaillé, sur traitement de texte, de la séquence.

Oral :

Modules : présentation devant la classe, à partir de notes écrites et élaborées par groupes, de lectures analytiques comparées.

  • Lectures cursives :
    Le chef d’œuvre inconnu
    .
    L’œuvre (facultatif)

  • Séquence sur l’écriture de la nouvelle avec comme unité thématique : le rapport de l’art à la réalité.
  • Analyse de séquences du film de Rivette, La belle Noiseuse.

 

 Déroulement

 Séance 1 : lecture analytique comparée du texte de Virgile et du tableau de Moreau

Maîtrise des discours
Lecture analytique

Histoire littéraire et culturelle
Contextualisation

Pratique raisonnée de la langue
Approche stylistique

Mener une lecture analytique de l’image : appropriation du mythe par le peintre qui associe inspiration et intériorité

Définir les liens qui unissent le mythe d’Orphée et l’image du poète : spiritualité et immortalité de l’art.

Définir et reconnaître les éléments du registre lyrique à travers le tableau et le texte.

Postparation :  Lisez le texte de Rimbaud, L’Alchimie du verbe et dites en quoi il illustre la phrase suivante de Moreau : « Je ne crois ni à ce que je touche ni à ce que je vois, mais uniquement à ce que je sens. Mon sentiment intérieur seul me paraît éternel et inconstatable ; il est ma seule inspiration »..
Préparez quelques notes que vous exposerez à la classe.

Séance 2 : lecture analytique du texte de Rimbaud, l’alchimie du verbe

Maîtrise des discours
Lecture analytique

Histoire littéraire et culturelle
Contextualisation

Pratique raisonnée de la langue
Approche stylistique

Mener une lecture analytique du poème : définir un projet de lecture (l’inspiration aux confins de la folie et de la raison -image du poète démiurge-)

Repérer la filiation Rimbaud-Orphée : histoire de la genèse d’une expérience poétique.

1. Analyser la symbolique des métaphores et définir la notion de symbolisme.

2. Réfléchir sur la notion de genres à travers l’étude d’un poème en prose : quels éléments formels génériques constitutifs du genre ?

Préparation de la séance 3 : Lisez le corpus de textes et répondez aux questions dans le tableau de synthèse joint (document Word).

Séance 3 : lecture analytique comparée, textes de Platon et Diderot ; peintures de Poussin et Manet

Maîtrise des discours
Lecture analytique

Histoire littéraire et culturelle
Contextualisation

Pratique raisonnée de la langue
Approche stylistique

Reformuler les thèses défendues explicitement ou implicitement dans les documents et repérer les arguments.

Fixer les bases d’une discussion sur l’antithèse travail - inspiration et saisir l’évolution et la permanence de la question dans l’histoire de l’art.

Rédigez un paragraphe sur le modèle : thèse soutenue + argument  + justification + commentaire. Travail sur formulation et reformulation / introduction et commentaire de l’exemple

Préparation de la séance 4 :

Dans la correspondance de Flaubert :

1) Relevez tous les termes qui expriment l’acte d’écriture : que constatez-vous ?

2) Répertoriez tous les éléments qui évoquent, d’un côté, la difficulté psychologique de ce travail et, de l’autre, la difficulté physiologique.

3) Comment définiriez-vous le rapport de Flaubert avec l’inspiration ?

Séance 4 : Flaubert, Correspondance et extraits de Mme Bovary (module)

Consignes : 

Dans les deux extraits de Mme Bovary :

1) Repérez et mettez en valeur (par un gras) toutes les marques de caractérisations du nom (adjectifs et subordonnées). Que constatez-vous entre les deux versions ?

2) « Retravaillez », à votre tour l’extrait N°2, pour y introduire une impression de mystère (registre fantastique). Vous devrez :
- proposer pour les noms suivants, une subordonnée relative qui introduira une métaphore : « brouillard » (ligne1), « ciel pâle » (ligne5), « « peinture » (ligne6), « usines » (ligne9) et « falaise pâle » (ligne15)
- ajouter des adjectifs subjectifs et affectifs.

Maîtrise des discours
Lecture analytique

Histoire littéraire et culturelle
Contextualisation

Pratique raisonnée de la langue
Approche stylistique

 

S’interroger sur les conditions de réalisation d’une œuvre : travail d’écriture et de réécriture.

1. Etudier les valeurs et les aspects de l’imparfait : effets stylistiques.

2. Analyse des différents types de caractérisation du nom, catégories adjectivales et subordination (critère de subjectivité) .

 

Séance 5 : lecture analytique comparée, textes de Musset, Zola et Baudelaire, tableau de Rembrandt

Maîtrise des discours
Lecture analytique

Histoire littéraire et culturelle
Contextualisation

Pratique raisonnée de la langue
Approche stylistique

Définir quelques outils d’étude pour une lecture analytique de l’image.

Synthétiser, à partir du corpus proposé et des séances précédentes les éléments constitutifs du motif de l’artiste-martyr.

Analyser les éléments stylistiques (textes et tableaux) des registres pathétique et lyrique.

 

 

Séance 6 : lecture analytique des textes de Claudel

Maîtrise des discours
Lecture analytique

Histoire littéraire et culturelle
Contextualisation

Pratique raisonnée de la langue
Approche stylistique

1. Analyser les thèses du texte théorique et leur expression poétique.

2. Mener une lecture analytique d’un texte poétique (rappel séance 2) : définir un projet de lecture.

Comprendre la théorie de l’inspiration selon Claudel et la rapprocher à celles de Platon et Diderot (séance 3)

Rappeler la spécificité de l’écriture poétique (rappel séance 2) : ici le verset.

Postparation : A partir des notes de votre cours, rédigez un paragraphe illustrant le projet de lecture défini dans la séance. Vous justifierez vote analyse en vous appuyant précisément sur l’étude d’un élément formel repéré en cours.

Séance 7 : lecture analytique comparée, textes de Hugo, Rimbaud, Tzara, Breton et Sartre, tableaux de Courbet et Derain. (module séance orale)

Consignes : Le corpus est distribué aux élèves par groupes de deux ou trois. Chaque groupe devra analyser un document. Après une quinzaine de minutes d’étude, le rapporteur de chaque groupe vient exposer ses analyses à l’ensemble de la classe.

Chaque groupe aura pour consigne de répondre à la question suivante : quelle semble être la source de l’inspiration pour l’artiste dans ce document?

Maîtrise des discours
Lecture analytique

Histoire littéraire et culturelle
Contextualisation

Pratique raisonnée de la langue
Approche stylistique

Organiser ses notes écrites en vue d’un passage à l’oral de 5 minutes.

S’interroger sur les sources de l’inspiration : intériorité, rêve, lieux, enfance…

 
 

Postparation : A partir des notes de votre cours, rédigez un paragraphe dans lequel vous reformulerez, pour chaque document, la conception de l’inspiration ou plus généralement du travail d’écriture soutenue par l’artiste.

Séance 8 : lecture analytique comparée, textes de Ronsard, Du Bellay et Eluard

Consignes (on ne retiendra que deux textes sur les 4 du corpus pour préparer le travail de commentaire comparé)

Lisez les deux textes retenus et :

1) Elucidez les raisons du rapprochement de ces deux textes (thèmes, registres, mouvement littéraire, genre, style…)

2) Remplissez le tableau joint (document Word).

Maîtrise des discours
Lecture analytique

Histoire littéraire et culturelle
Contextualisation

Pratique raisonnée de la langue
Approche stylistique

Préparer le travail de commentaire littéraire comparé : quel projet de lecture commun ?

Etudier le topos de la muse inspiratrice et comparer son exploitation chez les poètes renaissants et chez les surréalistes.

 
 

Postparation : A partir des notes de votre cours, proposez un plan de commentaire comparé de ces deux textes.

Séance 9 : suite séance 8, plan de commentaire comparé.

Maîtrise des discours
Lecture analytique

Histoire littéraire et culturelle
Contextualisation

Pratique raisonnée de la langue
Approche stylistique

Confronter des plans de commentaire comparé.

 

Rédiger une introduction de commentaire littéraire

 

Séance 10 : travail d’écriture ludique sous contrainte (module salle informatique). tableaux de Fragonard et Moreau

Consignes : 1) Chaque élève peut visionner sur son écran les deux tableaux. On lui propose d’imaginer sous la forme d’une dizaine de vers les mots prononcés par la muse à l’oreille ou à l’esprit du poète.
Pour chaque vers, un mot sera imposé (l’élève est libre de le situer à la rime ou non). Un temps limité d’écriture doit être imposé. Il pourra être très court si l’on veut favoriser une écriture « automatique » (5 à 10 minutes)

2) Les premiers textes circulent sur le réseau et l’on demande aux élèves d’en retenir chacun un (autre que le sien) et d’imaginer sous forme d’une dizaine de vers également la réponse du poète aux imprécations de la muse. Les contraintes peuvent être différentes de celles de l’étape 1 (rimes imposées, anaphores imposées, adjectifs…) et le temps d’écriture allongé à 15 minutes.

3) Après la lecture des « réponses » sur le réseau, on demandera finalement aux élèves de choisir un « couple » de poèmes et d’en proposer une réécriture. Cette dernière étape se poursuivra à la maison avec un délai d’une semaine au moins pour comparer le travail sous contraintes en temps limité et celui, plus laborieux, d’une écriture étendue dans le temps.

Maîtrise des discours
Lecture analytique

Histoire littéraire et culturelle
Contextualisation

Pratique raisonnée de la langue
Approche stylistique

 

Prendre conscience par la pratique de l’antithèse entre l’écriture du premier jet et la réécriture. Comparer les résultats.

Pratiquer l’écriture sous contraintes
 

Postparation : Lisez le texte de Breton, extrait de L’Amour fou et expliquez quelle est la thèse soutenue par l’auteur. Repérez un argument avancé pour justifier cette thèse. Que pensez-vous de l’exemple qu’il propose à propos du remplacement du mot « dangereux » par « dévoués » ?
L’ensemble de votre réponse devra être rédigé sous la forme d’un paragraphe rigoureusement construit.

Séance 11 : correction évaluation 1 + texte de Rilke.

Maîtrise des discours
Lecture analytique

Histoire littéraire et culturelle
Contextualisation

Pratique raisonnée de la langue
Approche stylistique

1.Analyser la structure argumentative d’un texte théorique : thèse / arguments / exemples ;

2. Relever les éléments qui participent à la persuasion et à la conviction.

Saisir l’intériorité de l’acte d’écriture (inspiration - introspection) et dépasser l’alternative Travail - Inspiration.

A partir d’extraits de copies, travailler l’expression de certains registres : réécrire en introduisant ou en accentuant le lyrique ou le pathétique.

Annexe 1 : textes

Annexe 2 : tableau comparatif pour la séance 3

Annexe 3 : tableau comparatif pour la séance 8

Mots-clés associés : ,
Ressources EDUSCOL pour la classe

Pour accompagner la mise en oeuvre des programmes, éduscol propose des documents ressources, classés par objets d'étude :

ressources pour la classe de seconde

ressources pour la classe de première